Plus de 15 danses enseignées

de la Salsa au Rock'n'roll  
en passant par la Valse et le Tango ...
choisissez la danse qui vous convient le mieux !

 
orb
La Danse

Le meilleur des anti-stress !
1 heure de cours et on repart en ayant oubli�� tous les soucis de la journ��e ...
Une activité que l'on peut pratiquer de 7 à 77 ans et + ...
Un moment de détente où l'on rencontre des personnes de tous horizons dans la bonne humeur et le plaisir de la musique dansée à 2.

 

orb
Travail et Assiduité ...

Nos professeurs sont parmi les meilleurs dans leur discipline.
Dans la convivialité, mais avec technique et professionalisme, quelquesoit votre niveau, ils vous feront progresser vers le but que vous vous serez fixé.
Que vous cherchiez simplement à vous "débrouiller" sur une piste de danse ou que vous ayez entrepris de devenir le Fred Astaire du Rock'n'roll, du Tango ou de la Salsa ... il est indispensable d'inscrire votre démarche dans la continuité et l'assiduité.
Aucune illusion à avoir : vous n'apprendrez pas à danser en 1 mois !

orb
Quelle danse choisir ?

Vous débutez et vous ne savez pas quelle danse choisir ?
Nous vous conseillons de commencer par le rock'n'roll : c'est la danse la plus évidente rythmiquement.
D'autre part, et tous nos anciens élèves pourront vous le confirmer, au terme d'une année dans notre Ecole, vous serez en mesure de danser un morceau complet de rock'n'roll sans éxécuter 2 fois la même figure.
Et puis, et ce n'est pas le moindre des arguments : le rock'n'roll depuis maintenant plus de 50 ans ne s'est jamais démodé. C'est une musique "entraînante" que vous entendrez obligatoirement dans toute soirée dansante digne de ce nom ! ..

Par la suite, si vous envisagez d'apprendre d'autres danses, vous bénéficierez de l'assurance procurée par cet apprentissage réussi et pourrez aborder sans complexe des danses plus difficiles.

 

Danses enseignées

Pour vous aider à y vous retrouver dans les nombreuses "danses à 2", nous avons établi un résumé succint (forcément incomplet et réducteur) des caractéristiques des principales danses enseignées au sein de l'Ecole soit sous forme de cours réguliers soit à l'occasion de stages.
Bonne lecture !

Salsa

Contrairement à une idée reçue, la salsa n'est pas née à Cuba mais dans le "Spanish Harlem", le quartier hispanique de New york à la fin des années 60. Le grand public englobe confusément sous l'appellation "Salsa" des musiques aussi diverses que le Merengue, la Bachata, la Cumbia, le Son, le Guaguanco, le Mambo, la Latin House, etc ... bref tout ce qui est "latino". La genèse de la Salsa étant relativement complexe, puisqu'elle est la synthèse de divers courants musicaux de différents pays, nous n'essaierons pas d'en faire l'historique (une dizaine de pages n'y suffiraient pas), nous préférons vous renvoyer sur ce point à l'excellent site francophone de la salsa : Salsa-fr.com. Nous examinerons le seul point de vue du danseur en distinguant les 2 principales façons de danser en France la Salsa : la façon dite "cubaine" et la façon dite "portoricaine", cette classification étant bien sûr réductrice puisqu'il existe une 3ème façon dite "colombienne" et que la salsa "portoricaine" se décline elle même en plusieurs styles différents (Mambo ou New York style, Los Angeles style, etc ...)
En salsa portoricaine, appelée aussi "salsa con clave", on danse sur le "2" de la mesure musicale, c'est à dire sur le contretemps. La danseuse effectue des déplacements linéaires avec des tours sur place, avec parfois plusieurs tours de suite. Danseurs et danseuses peuvent effectuer des jeux de pieds plus ou moins complexes que l'on appelle des "Shines". C'est une salsa au style très élaboré et riche en figures, et qui présente des similitudes avec le rock'n'roll (figures et ligne de danse).
En salsa cubaine, on danse sur le temps fort de la mesure musicale, en l'occurrence le "1", la danseuse dansant généralement de façon circulaire autour du danseur en se déplaçant constamment autour de lui, y compris pendant ses tours. La salsa cubaine , c'est également la "Rueda de Casino", une forme de danse née dans les années 50 à Cuba. "Rueda " signifie roue, et "Casino" est le nom que donnent les cubains à la salsa, en référence au lieu "Casino Deportivo" (Casino sportif) où ont été pratiquées les premières ruedas.  Ce qui fait l'intérêt de la rueda de casino est son côté spectaculaire et ludique : les couples dansent en formant un cercle et en effectuant des changements rapides de partenaires. Les nombreuses figures plus ou moins complexes selon le niveau des danseurs sont exécutées de manière synchronisée et sur le rythme de la musique. Chaque mouvement est annoncé par un "chanteur", souvent oralement, parfois renforcé par un signe de la main. Dansée sur les rythmes de la salsa, le résultat est une danse spectaculaire, admirablement synchronisée et rapide, dans laquelle la convivialité et l'esprit de groupe tiennent une place prépondérante.

Rock'n'roll

S'il est une danse qu'il est inutile de présenter c'est bien celle là ! Qui ne s'est jamais essayé à danser (chacun à sa manière) un rock ? Popularisé dans les années 50 par Bill Haley et Elvis Presley sous le nom de rock'n'roll, cette danse était dansée depuis bien longtemps sous des formes diverses, dès les années 30 aux USA par les noirs américains. A l'époque bien sûr on n'appelait pas encore cela du rock'n'roll mais "Swing", "Lindy-hop", "Jitterbug" , "Boogie-woogie", et l'on dansait au son des Big Bands de la musique Swing ou des chanteurs de rhythm'n'blues. Ce sont les G.I.s américains, à la libération, qui nous ont apporté en France le rock'n'roll dans leurs bagages : ce fut la fameuse période des "rats de cave" dansant le Be-bop dans les caveaux de Saint Germain des Prés. Aujourd'hui, le rock'n'roll enseigné dans les écoles de danse est bien éloigné de la façon de danser des premiers noirs américains. Bizarrement d'ailleurs nous dansons sur 6 temps alors que la mesure se décompte sur 4 temps ! ... mais peu importe, le rock'n'roll ne se démode pas : mettez un disque de "rock" dans une soirée et il se trouvera toujours quelques couples pour danser sur son rythme effréné.

Rock acrobatique

Non mesdemoiselles ! Ici pas de trampoline et pas de longe pour rattraper vos sauts périlleux à 3m du sol ... et il n'est pas nécessaire d'avoir pratiqué la gymnastique pendant dix ans. Le rock'n'roll acrobatique que nous pratiquons au sein de l'école n'a rien à voir avec certaines démonstrations vues à télé -certes spectaculaires!- mais qui ressemblent plus à de la gymnastique de compétition mise en musique (en l'occurrence du rock'n'roll) qu'à de la danse. Eh oui, pour faire du rock acrobatique chez Swing Machine on vous demandera d'abord de savoir bien danser le rock'n'roll, et si aucun examen de passage n'est prévu, il vous faudra toutefois avoir l'habitude de danser sur des tempo rapides. Alors s'ouvriront pour vous les portes de notre Salle de Danse où vous seront révélés les secrets du be-bop acrobatique, celui que l'on dansait dans les caveaux de Saint Germain au sortir de la guerre : une danse très spectaculaire qui vous permettra peut-être, avec de la motivation et du travail, d'intégrer le Ballet acrobatique de l'Ecole !

West Coast Swing

Danse de couple de style "swing" apparue initialement comme une forme de Lindy-Hop, le West Coast Swing, pour simplifier, peut être considérée comme une version "douce" du Rock'n'roll.

Jusqu'au début des années 1990 cette danse se dansait sur du Swing. Mais en 1996, un nouveau courant se fait sentir, en commençant à intégrer des rythmes funky dans la danse. Cette évolution va devenir une révolution en 1999 avec les prestations de Jordan Freesbee & Tatiana Mollmann. C'est LA danse de très loin la plus adaptée au rythmiques du début des années 2000.

Son succès est dû en grande partie au fait qu'elle peut être pratiquée sur une grande variété de musiques modernes : Pop, Disco, R&B, Funk, Electro, Hip-hop, Latino … mais aussi sur les tempi lents du Jazz, Swing, Blues, Country et Rock'n'roll.

Elle est caractérisée par des mouvements très élastiques des partenaires , que ce soit individuellement ou bien l'un par rapport à l'autre. Cette danse de couple sensuelle possède un énorme potentiel de possibilités d'interprétations, avec notamment un rôle très actif pour la partenaire. Le cavalier déclenche les passes plus ou moins sophistiquées sur la musique en restant à l'écoute permanente de sa partenaire. Cette dernière peut alors décider soit de suivre basiquement le cavalier, soit de composer avec le guidage pour rendre la passe plus esthétique ou pour mettre en relief un passage de la musique.

Pour savoir à quoi ressemble le west coast swing, le mieux est de taper "West Coast Swing" sur YouTube pour se faire une idée, et de visionner plus particulièrement les magnifiques prestations de Jordan et Tatiana.

Valse viennoise

Chacun sait que le grand maître de la valse a été le Viennois Strauss, et pourtant ce n'est pas d'Autriche que nous vient cette danse, mais d'Italie où elle s'appelait , voici près de cinq siècles, la "volta". Introduite à la cour du roi de France par le comte de Sault, un Provençal, la volta connut immédiatement un succès immense. Vive, animée, dansée dans un entrelacement qui ne déplaisait pas aux seigneurs de l'époque, elle était de surcroît rendue très spectaculaire par des sauts et des jetés de jambe. Mais son allure jugée libertine ne fut pas du goût de Louis XIII qui l'interdit, et la vogue de la volta tomba brusquement. Du moins en France. Car cette danse passa alors les frontières, prospéra en Allemagne où elle devint "l'allemande tournée", puis finalement la "Walzer". Sauts et jetés de jambe disparurent au cours de ce transfert. Ce fut au début du XIXème siècle que la valse réapparut en France où elle entreprit une seconde carrière, aussi éblouissante que la première, mais plus longue puisqu'elle dure toujours.

Tango

Le tango n'est pas plus argentin que la valse n'est viennoise. En réalité, le tango nous vient des Maures d'Espagne qui le dansaient déjà au XVème siècle. Lorsque ceux-ci durent quitter la péninsule ibérique, les Gitans gardèrent le pas qu'ils introduisirent plus tard en Amérique du Sud où il connut très vite une vogue extraordinaire parmi les populations indigènes. En Argentine, cette danse fut appelée "Tango", tandis qu'à Cuba elle devenait la "Habanera". Le Tango s'implantera définitivement à Buenos-Aires, à partir des "bordels" des barrios au son du bandonéon.  C'est au début du XXème siècle que le Tango revient en Europe, plus précisément à Paris, où il s'embourgeoise et cesse d'être la danse des "bouges" pour atteindre progressivement la respectabilité et devenir selon une formule célèbre une "pensée triste qui se danse". Les grands artistes qui ont popularisé cette musique s'appellent Carlos Gardel et Astor Piazzola.

Valse anglaise

Aussi appelée Valse lente, la valse anglaise tire son origine de l'hésitation (valse hésitation) et de l'ancien Boston importé depuis 1867 par la colonie américaine. Ce n'est rien d'autre qu'une valse au mouvement ralenti, dont le but précis est d'introduire des figures entre deux mouvements, et de glisser sur le parquet "tel une barque sur l'océan". La valse anglaise fait partie des danses dites "Standards"

Samba

Danse latine par excellence, la Samba au rythme bondissant est pratiqu���e dans tout le continent sud-américain et surtout au Br���sil (qui n'a jamais entendu parler du Carnaval de Rio ?) C'est une danse joyeuse, exubérante, facile dans sa structure, mais assez d���licate en ce qui concerne le balancement du corps et d��s que l'on veut sortir des quelques pas et figures de base.

Cha-cha-cha

D'après certains spécialistes, le Cha-cha-cha serait une danse d'origine mexicaine, bien que son rythme se situe à mi-chemin entre la Rumba et le Mambo, deux danses typiquement cubaines. Cette danse a encore beaucoup d'adeptes dans les soirées dansantes, sans doute en raison de son rythme très caractéristique constitué de 2 pas rapides et un lent sur lesquels on a coutume de psalmodier le fameux "tcha-tcha-tcha".

Bachata

Danse originaire de la république dominicaine popularisée en France par le groupe AVENTURA avec la chanson "Obsesion".
Caractérisée par 3 pas suivi d’un quatrième déhanché en contre point, c'est une danse toute en balancement, rotation et contrastes qui permet de nombreuses variations et improvisations. 
Elle est actuellement très en vogue dans les soirées "salsa". Peu de cours existent encore pour cette danse mais des stages sont proposés régulièrement au sein de l'Ecole.

Slow-fox

Cette danse plus connue sous le nom de Fox-trot est apparue en France en 1917, lorsque les américains vinrent combattre à nos côtés au cours de la premire guerre mondiale. Comme beaucoup d'autres danses, elle est née aux Etats-Unis parmi la population noire et c'est la population blanche qui prit la relève et la popularisa. Les rythmes , qui à l'origine étaient assez lents, s'accélérèrent rapidement, si bien que quelques années plus tard, il fallut dissocier les tempos. Il y eut, d'une part le quick fox-trot qui devint plus tard le quick-step, et d'autre part le fox-trot (appellation en Angleterre) appelé Slow-Fox en France et en Allemagne. Le Slow-Fox est une danse de compétition classée parmi la catégorie des danses dites "Standard".

Quick-step

L'histoire de cette danse se confond avec celle du Slow-Fox évoquée plus haut. Notons cependant qu'elle subit dans les années 20 l'influence du Charleston dont elle est assez proche rythmiquement. Actuellement, en France, on ne voit le Quick-step que dans les compétitions de danse sportive, et compte tenu des déplacements énormes qu'il demande, il est quasiment impossible de le pratiquer au Dancing

Paso-doble

Le Paso-doble fait partie du folklore espagnol. Danse vive, fougueuse, altière, aux attitudes provocantes, elle trouve son inspiration dans la corrida, dont elle tire son vocabulaire. Dans cette danse le danseur joue en quelque sorte le rôle du torero et la danseuse représente la cape.

Rumba

La Rumba (ou Boléro) est incontestablement une danse d'origine cubaine. Ce sont les noirs , descendants des esclaves introduits dans l'île par les colonisateurs espagnols qui ont créé cette danse originale. Sa musique caractéristique se compose toujours d'un fond sonore qui est produit par le bongo (ou autre tam tam) et les maracas. Sur cette trame et en surimpression, se détache le thème musical. La Rumba arrive en France en 1920. Son côté exotique avec ses déhanchements étaient faits pour séduire. Il existe 2 façons de danser la Rumba selon que l'on danse sur le temps fort de la mesure (1er temps) ou sur le deuxième temps.

Kizomba

La kizomba est un style de Zouk originaire de l'Angola qui est devenu très populaire en France dans les soirées "latino".
Cette danse se caractérise par sa langueur et sa sensualité. Elle est aussi appelée le "tango africain". Le tronc demeure fixe et néanmoins souple, tandis que le bas du corps est beaucoup plus énergique. En règle générale, l'espace dans lequel se meut le couple est réduit à son strict minimum et les mouvements, bien qu'élaborés, sont économisés.